L’OCCLUSION AU QUOTIDIEN, C’EST POSSIBLE

Date

5 octobre 2017

Conférencier

Marcel Legall et Yves Joerger

Lieu

Hotel Renaissance Aix-en-Provence

Présentation

Lors de la mastication, il existe des contacts et guidages entre les dents postérieures que la seule exécution volontaire de mouvements de latéralité ne permet pas de mettre en évidence et d’équilibrer. Dans ces conditions la simulation de la mastication montre ensuite de très fréquentes incoordinations des contacts et guidages fonctionnels, entre les dents postérieures, avec des différences cliniques parfois très importantes.

La mobilité réduite des implants amplifie ces malocclusions et le déficit d’informations proprioceptives réduit leur perception et la capacité à les éviter. La mastication adaptative et les éventuels bruxismes d’élimination peuvent avoir pour conséquences la fracture de composants prothétiques et implantaires, des pertes osseuses significatives autour des implants, l’apparition dysfonctions dento-articulaires… Seule la prise en compte du modèle naturel permet d’en comprendre l’origine et de prévenir leur apparition. Alors que les concepts occlusaux issus de la théorie gnathologique, se révélant incapables de rendre en compte de la mastication et de la déglutition, peuvent se révéler dangereux pour les implants.

Les objectifs, de cette journée sont de décrire la physiologie de l’appareil manducateur et de montrer les protocoles cliniques fiables qu’elle a suscités (nombreuses vidéos cliniques). Ces protocoles permettent d’enregistrer la Relation-Inter-Maxillaire et de régler l’occlusion de déglutition et la mastication. Afin d’obtenir, des faces occlusales fonctionnelles et non traumatiques, permettant d’assurer la pérennité des restaurations prothétiques et de l’os péri-implantaire (Le Gall et Le Gall 2016).

La date est passée